Société

DE PRÉCAIRE À DURABLE : LES JEUNES RÉVOLUTIONNENT L'HABITAT

Acheter, louer, construire, rénover : difficile quand on est jeune et qu’on n’a pas d’argent ou la prétendue « bonne » couleur de peau. Le montant d’une garantie locative est élevé par rapport aux revenus des jeunes et les banques rechignent à octroyer des prêts…
Croissance démographique, logement social insuffisant, discrimination… Si le logement est un droit, « habiter quelque part » c’est aussi choisir et aimer le lieu où l’on vit. Mais dans ces conditions, comment font les jeunes pour réaliser leur rêve ?
Daphnée, Elodie, Gloria, Marie, Oumou et Stéphanie sont allées rencontrer des jeunes pour relayer les solutions qu’ils mettent en place et comprendre leurs revendications pour des conditions qui permettraient à toutes et tous d’avoir un chez soi.

 

 

Vidéo

#

 

 

Manon, son rêve : vivre en roulotte

Cela fait bientôt un an que Manon Authelet habite en roulotte. Elle souhaitait réduire son empreinte écologique et ce mode de vie répond à ses aspirations. Manon nous explique qu’en tant que jeune, il est difficile d’espérer avoir une maison. D’ailleurs, c’est de moins en moins une volonté, parce que les jeunes ne souhaitent pas particulièrement s’endetter sur 20 ou 30 ans.

LIRE LA SUITE

Article

#

Diane et Chadia : Deux révoltes, un combat

Mentionné dans des textes constitutionnels, internationaux et régionaux, le droit au logement est fondamental. Pourtant les cas de discriminations persistent et se multiplient. Une mère et sa fille nous livrent le récit d'une expérience éprouvante vécue chacune à sa manière.

LIRE LA SUITE

Article

#

L'habitat groupé, une porte qui s'ouvre à Ahmed

L'accès au logement en Belgique est devenu très difficile pour les personnes en situation de précarité principalement en raison de l'augmentation des prix sur les différents marchés en matière de logement: construction, rénovation, location ,... Qoutayba Ahmed Neaimi, compositeur au conservatoire royal de Mons, nous fait part de son expérience en habitat groupé, qu'il considère comme une piste de solution en réponse au manque d'accès au logement en Belgique pour les jeunes.

LIRE LA SUITE

Article

#

L'occupation temporaire : source et vecteur de changement pour Bruxelles

Antoine D. travaille chez Communa. Depuis 2013, l'association a à cœur de « réhabiliter les espaces inutilisés en les mettant temporairement à disposition de projets citoyens qui y font fleurir des ''laboratoires de pratiques urbaines'' ». A 32 ans, Antoine voit la ville d'un autre œil, là où le quidam se contente de rester à hauteur humaine, lui, porte haut son regard et repère les bâtiments vides.

LIRE LA SUITE

Article

#

Exil au féminin : de Kinshasa à Forest

Le thème de l'exil étant souvent traité au masculin, Stéphanie a décidé, à travers cet article, de le féminiser. Bien que chaque parcours soit singulier, elle illustre, ici, celui de Data, guidé au rythme de ses pas.

LIRE LA SUITE

Article

#

Regards croisés sur le logement social bruxellois

Dans le but de comprendre la vie en logement social, voici deux points de vue : celui plus personnel et intime de Nora qui a vécu la majorité de son enfance et de son adolescence en logement social dans le grand centre de Bruxelles ; et celui plus extérieur et professionnel de Claire, qui réalise un travail social communautaire avec les locataires des logements sociaux dans le quartier Annessens.

LIRE LA SUITE

 
 

 

 
  • Société

    CRIS DU CŒUR POUR MOLENBEEK !