Convictions

CONVICTIONS : CACHE-CACHE OU CARTES SUR TABLE ?

Entraide, transmission, mémoire, espoir, tolérance : autant de valeurs liées aux convictions religieuses et philosophiques, vécues par les jeunes croyants et non-croyants. Et pourtant, l'expression de ces convictions fait de plus en plus peur. Religion et esprit critique seraient incompatibles, et selon certaines tendances, il faudrait limiter l'expression des convictions au seul cadre familial, les cacher en quelque sorte. 
 
Et cependant, c'est en encourageant les jeunes à mettre « cartes sur table », à confronter leurs convictions en-dehors du cercle familial, aux autres conceptions du monde, qu'ils construiront cet esprit critique. Accompagnés dans ce dialogue complexe par des professionnels de l'éducation, eux-mêmes soutenus par des moyens suffisants, les jeunes prouveront que leurs convictions, religieuses, athées ou encore humanistes sont autant de ressources à mettre dans le pot commun de notre démocratie. A travers les portraits présentés dans ce dossier, les volontaires de MagMA vous proposent de rencontrer quelques-uns de ces jeunes, bonne lecture ! 

 

#

Julie Dewaels, une jeune catholique heureuse et confiante !

Depuis quelques années, Julie a déménagé à Anvers et y a rencontré la Communauté Sant Egidio où elle y devient active par la suite.

LIRE LA SUITE
 
# Alyssia : « je trouve la source de mon engagement au-delà des croyances religieuses »

Sa famille est de tradition catholique, mais elle a choisi de ne pas suivre une croyance religieuse. Selon Alyssia, penser qu'il y a quelque chose au-dessus de nous relève de l'irrationnel.

LIRE LA SUITE
 
# Tania, catholique, une jeune comme les autres

Cette jeune fille de 26 ans que je suis venu rencontrer, étudiante en relations publiques, me parle de sa foi, de son engagement en tant que jeune et chrétienne catholique.

LIRE LA SUITE
 
# Patience, renouveau, espoir : Mamadou parle de l'islam

Mamadou me l'affirme avec un sourire décontracté « black et musulman : j'ai la totale ! »

LIRE LA SUITE
 
# Stéphane, de confession juive, fervent défenseur de l'ouverture d'esprit

La religion juive est avant tout pour Stéphane « un héritage familial. C’est l’histoire de ma famille, de mon peuple plus largement ».

LIRE LA SUITE

 

  • 20 janvier 2017

    Café citoyen. Présentation du roman de Prince Djungu : J'ignorais encore nager dans les flots de la vie

  • Convictions

    Christelle PANDANZYLA : " son identité, ses appartenances "

    Elle s'est déjà fait un nom au sein de la jeunesse afro-bruxelloise. Derrière les Afro'péros, l'école Kiliswathi et le Just follow me Magazine, on retrouve Christelle Pandanzyla et sa fidèle équipe. Certes, le succès et la réussite de tels ambitieux projets nécessitent une bonne organisation et de la volonté. Mais selon moi, le portrait de Christelle ne se limite pas à définir uniquement son goût et ses talents pour une carrière de Manager dans l'Evénementiel. L'objectif principal de cette jeune belge d'origine congolaise est, avant toute chose, de défendre avec ferveur son identité et ses appartenances culturelles. Un combat que Christelle mène à travers ses différents projets et, une expérience qu'elle veut vivre avec ses pairs…

  • Convictions

    Alain, un Ecolo idéaliste et pragmatique

    Sympathisant Ecolo à 15 ans, conseiller politique à la commune de Watermael-Boitsfort à 29 ans, Alain nous parle de son engagement politique, entre idéalisme et pragmatisme. Travaillant notamment sur les thématiques de la jeunesse, son principal défi est de favoriser la mixité sociale chez les jeunes, un sujet qui est aussi une des raisons d'être de MagMA.

  • Convictions

    La politique, inutile ? Barbante ? Jérôme, président des Jeunes FDF, nous dit le contraire !

    Marqué par son vécu des discriminations des francophones en périphérie bruxelloise, Jérôme de Mot est aujourd'hui président des Jeunes FDF. A 31 ans, son agenda semble bien chargé ! Collaborateur parlementaire, président de la section FDF d'Uccle, suppléant au conseil du CPAS ucclois… Il se présente aux élections régionales bruxelloises. La politique belge est parfois décrite comme inopérante, incompréhensible voire assommante. Alors, pourquoi et comment Jérôme s'engage-t-il ?